L’approche morphologique des spermatozoïdes à un fort grossissement appelée MSOME (Motile Sperm Organelle Morphology Examination) constitue un progrès intéressant. Elle permet de détecter sur cellules vivantes, avec un grossissement allant jusqu’à plus de X10 000, des anomalies non visualisables par les autres techniques. Cette technique a été d’emblée appliquée à la sélection du spermatozoïde injecté en ICSI, prenant alors le nom d’IMSI (Intracytoplasmic Morphologically Selected sperm Injection), avec un bénéfice très intéressant concernant les taux d’implantation, de grossesse, d’accouchement ainsi qu’une diminution des taux de fausses couches spontanées.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *